Dead man's corner museum

Cette maison emblématique a une histoire !

Ici, les hommes du 6ème régiment de parachutistes allemands, plus connus sous le nom de « Diables verts », ont combattu férocement, trois jours durant, les parachutistes américains de la 101ème Airborne Division. Le matin du 6 juin 1944, le commandant des parachutistes allemands, le Major von der Heydte y établit son poste de commandement avancé tandis que le Dr. Roos y établit une infirmerie de campagne.
Le 8 juin, les Allemands se sont repliés sur Carentan et à son tour le colonel américain «Iron Mike» Michaelis y établit le poste de commandement de son unité, le 502ème PIR de la 101ème Airborne.

soldat-img
soldat-img-2

Mais pourquoi ce nom étrange ?

Au village, on raconte qu’elle est hantée ! Certains y sentent des âmes errantes. D’autres sont mal à l’aise, tant la reconstitution est prenante. Au travers des objets authentiques ayant appartenu aux parachutistes allemands, vous découvrirez l’enjeu stratégique que représentait la ville de Carentan et pourquoi ce Dead Man’s Corner (Carrefour de l’Homme Mort) était si important dans la prise de cette ville. En visitant ce lieu chargé d’histoire, vous en apprendrez plus sur les origines de ce nom et sur les hommes qui s’y sont affrontés.


Et si les objets pouvaient parler ?

Les « Diables Verts » vous attendent.
Lorsque vous pénétrez dans cette fameuse maison qui fut témoin d’événements sanglants, c’est dans l’ambiance et l’effervescence des premiers moments du débarquement vécus par les Allemands que vous êtes plongés. Les événements ont ici soigneusement été recréés avec des objets authentiques pour vous immerger au coeur de l’histoire. Ces objets ont façonné l’histoire ; pour bon nombre d’entre-eux, ils ont été retrouvés sur le terrain. C’est par la bouche du Major von der Heydte qu’ils racontent leur histoire.


war-object

b915f8beca0e333b4ccb3230bfb0ba2bT